ActualitésMondePolitique Monde

Législatives à Hong Kong: faible taux de participation des citoyens

Les Hong Kongais ont simplement boudé les élections législatives du 19 décembre 2021. Pour l’élection des seuls sièges à être élus au suffrage universel, la participation a atteint tout juste, un taux de 30% selon RFI.

 

Une première dans l’histoire des élections en Hong Kong. Les législatives d’hier dimanche 19 décembre 2021, ont connu un taux de participation historiquement bas. Et la cause selon RFI, c’est que ces élections n’incluent que des « patriotes » et aucune autre frange de la population. Pour le média français, cette piètre performance est avant tout, un des aveux cinglants du gouvernement mené par Carrie Lam de la part d’une très grande partie de la population hong-kongaise, et ce, en dépit des nombreux moyens qui avaient été déployés par les autorités pour inciter justement les Hong-Kongais à voter.

LIRE AUSSI: Haïti: Martine Moïse veut succéder à son époux à la tête du pays

Des outsiders éliminés au scrutin…

A l’issue du scrutin, tous les candidats du DAB, qui est le plus grand parti pro-Pékin de Hong Kong, ont été élus ou réélus. Par contre, d’autres candidats qui sont considérés comme des outsiders et qui auraient pu apporter un petit élément de diversité à ce parlement terriblement homogène, ont, eux, tous été écartés. Il s’agit notamment d’un candidat qui était chauffeur de bus, un candidat électricien, ainsi que deux Occidentaux naturalisés chinois, le célèbre homme d’affaires canadien Allan Zeman et l’ancien haut fonctionnaire britannique Mike Rowse.

L’exécutif hong-kongais soupçonne la météo

Dans une conférence de presse où, elle a abordé cette piètre performance, Carrie Lam, la chef de l’exécutif de Hong Kong, a déclaré qu’elle n’avait pas la moindre idée quant à cette attitude des hongkongais. Elle soupçonne d’ailleurs, la météo d’avoir joué un rôle. Pour Carrie Lam, « Hong Kong est de retour sur la bonne voie, celle « d’un pays, deux systèmes » », a-t-elle affirmé en conférence de presse. « Nous ne pouvons pas copier-coller le système ou les règles soi-disant démocratiques des pays occidentaux », va-t-elle ajouter.

A noter que c’est le plus faible taux de participation jamais atteint lors d’élections législatives depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997.

 

Taïrou Cissé

Journaliste, Correspondant Africaxó au Sénégal.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci