ActualitésAfriqueSécurité *

Ouganda: 21 suspects arrêtés après le double attentat de Kampala

La police ougandaise affirme avoir abattu jeudi 18 novembre, cinq membres présumés des Forces démocratiques alliées, deux jours après le double attentat qui a fait quatre morts à Kampala. Vingt-et-un suspects auraient également été arrêtés. 

 

La tension monte davantage en Ouganda. Deux jours après le double attentat kamikaze de Kampala, la police ougandaise a fait le point jeudi sur ses investigations. Selon ce point, le groupe Etat islamique qui avait revendiqué ces deux attaques n’en est pas l’auteur. La police locale soupçonne plutôt, les ADF, un groupe de rebelles musulmans ougandais.

Dans le même point, la police indique avoir tué, quatre membres présumés des ADF lors d’une fusillade à Ntoroko, dans l’ouest du pays, près de la frontière congolaise. Un cinquième suspect aurait été abattu en périphérie de Kampala alors qu’il tentait d’échapper à son arrestation : il s’agirait d’un chef musulman qui aurait joué, selon la police, un rôle dans le regain des ADF dans la capitale.

LIRE AUSSI: Cameroun: Samuel Eto’o, candidat officiel à la présidence de la Fécafoot

21 suspects également arrêtés

Selon le porte-parole des forces de l’ordre ougandaises, les ratissages des deux derniers jours auraient aussi abouti à l’arrestation de 21 suspects. « Des agents opérationnels, des coordinateurs et des argentiers d’activités terroristes », a-t-il détaillé. Au delà de ces arrestations, 13 personnes, dont six femmes et des enfants, auraient été interpellés à Ntoroko, dans l’ouest du pays. Et c’est dans cette région que sont situées la plupart des cellules des ADF, qui opéraient depuis 25 ans de l’autre côté de la frontière, en RDC, et qui se sont ralliées récemment au groupe État islamique.

Taïrou Cissé

Journaliste, Correspondant Africaxó au Sénégal.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci