ActualitésBeninCulture

Trésors du Bénin: Azatassou justifie l’absence de Soglo à la cérémonie d’accueil

Invité le mercredi 10 novembre dernier tout comme l’ancien président Boni Yayi, à la cérémonie d’accueil des 26 trésors royaux restitués par la France, Nicéphore Soglo n’a pas répondu présent. Une absence à propos de laquelle, Eugène Azatassou a exposé les probables raisons.

 

Contrairement à Boni Yayi, l’ancien président Nicéphore Soglo n’a pas eu la courtoisie de prévenir de son absence à la cérémonie d’accueil des 26 œuvres d’art restituées par la France. Il avait simplement brillé par son absence malgré l’invitation à lui adressée par le comité d’organisation de ladite cérémonie. Si pour certains béninois, l’attitude semble un peu dépassée, Eugène Azatassou quant à lui, comprend Nicéphore Soglo.

LIRE AUSSI: Bénin: “L’oracle avait confié cette mission à Patrice Talon”, Raimi Amoussa sur la restitution des trésors royaux

Reçu dimanche 14 novembre sur l’émission Dimanche Politique de la chaîne de télévision privée E-télé, il a laissé entendre que l’absence de l’ancien président pourrait être compréhensible. Pour Eugène Azatassou, « C’est un choix que moi je comprends. C’est pour ça que je dénonce le tintamarre (politique et communicationnel) qui a été organisé. Au-delà des fêtes, des activités, des discours, nous avons la réalité. C’est comme si en l’espace d’un instant on faisait l’impasse sur la réalité du moment ». D’après lui, ce sont plutôt, les détenus politiques, les exilés politiques, la faim qui constituent la réalité du moment.

LIRE AUSSI: Restitution des trésors royaux: voici pourquoi Talon est apparu à l’Elysée sans masque

A noter qu’à cette cérémonie, Boni Yayi qui a également été invité, a eu la courtoisie de remercier le chef de l’Etat pour son invitation, tout en signifiant qu’il ne sera pas présent. A cet effet, l’ancien président a d’ailleurs apprécié la démarche de son successeur et l’a félicité pour avoir été jusqu’au bout de ce combat pour la restitution des œuvres d’art. Une victoire qui d’après lui « fera date dans l’histoire culturelle de l’Afrique et du monde ».

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci