ActualitésBeninSociété

Bénin: près de cinq tonnes de stupéfiants incinérées à Ouidah

Les autorités judiciaires et policières béninoises ont procédé vendredi 30 juillet dernier à l’incinération de près de cinq (05) tonnes de stupéfiants sur le site de la ville de Ouidah. Ces produits prohibés ont été saisis au port et à l’aéroport de Cotonou. 

 

Incinération de 4 tonnes 700 kilogrammes de stupéfiants dont 613 Kg de cocaïne et d’héroïne sur le site de Ouidah. C’est l’information rapportée au cours du week-end par les médias locaux. Selon Bénin Web Tv, ces stupéfiants ainsi détruits, étaient mis sous scellés à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) et au TPI de Cotonou.

LIRE AUSSI: Bénin : une importante quantité de faux médicaments saisie à Banikoara

Exécution d’une décision de justice

Selon le Directeur de cabinet du ministre de la justice, Gilbert Ulrich Togbonon, ex-Procureur spécial de la Criet, «Ces stupéfiants ont été arraisonnés au cours des fouilles effectuées soit au Port de Cotonou ou à l’aéroport international Bernadin Gantin de Cotonou ». Leur détenteur rappelle ce dernier, avaient déjà été présentés devant les juridictions compétentes et condamnés notamment par la Criet. C’est donc en exécution de cette décision de condamnation que l’incinération des 4,7 tonnes a été faite sur le site de Ouidah. «… Aujourd’hui nous sommes entrain d’exécuter les décisions provenant de leur condamnation», a fait savoir Gilbert Ulrich Togbonon.

LIRE AUSSI: Bénin: une importante quantité de drogues saisie à l’Aéroport de Cotonou

«Une réponse au trafic des stupéfiants au Bénin»

La présente opération répond visiblement à la détermination du Bénin, à lutter contre le trafic de drogue sur son territoire. C’est en effet, ce que le Directeur des affaires pénales et des grâces, Séïdou Boni Kpégounou a confirmé tout en rappelant que les produits après leur saisie, ont été certifiés avant leur incinération. « Je certifie que des textes de confirmation de ces produits ont été faits dans les laboratoires agréés avant cette opération d’incinération. Il s’agit bel et bien des stupéfiants », a-t-il souligné.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci