ActualitésAfriquePolitique *

Crise tchadienne : l’opposant Yaya Dillo appelle à un dialogue inclusif

En conférence de presse vendredi, l’opposant Yaya Dillo, a appelé à un dialogue impliquant toutes les forces vives de la nation, pour résoudre la crise qui secoue le Tchad.

 

Deux mois après sa disparition de la scène politique suite à une attaque contre son domicile et qui a couté la vie à sa mère, l’opposant tchadien, Yaya Dillo, a fait son apparition après le décès du président Idriss Deby. Dans sa dernière sortie, lui, dont la candidature à la dernière présidentielle a été rejetée s’est montré pacifique.

A lire aussi: Tchad : l’armée lance une contre-offensive contre les rebelles

A l’en croire, la situation sociopolitique du Tchad est déjà très critique et il ne faut pas en rajouter pour instaurer le chaos. Ainsi, il a appelé le Conseil Militaire de la Transition (CMT), qui dirige le pays depuis le décès du président défunt, d’ouvrir un dialogue national.

« Pour nous, il est difficile aussi d’admettre qu’un nouveau pouvoir s’installe au nom de l’illégalité. Entre le marteau et l’enclume, nous avons fait un choix judicieux pour préserver la stabilité du pays, et aussi permettre à la vie nationale de vivre dans la quiétude », a-t-il indiqué.

A lire aussi: Tchad : un hélicoptère de l’armée abattu par la rébellion

« Nous exigeons à ce qu’il y ait un dialogue inclusif, incluant, qui dit inclusif non seulement des acteurs politiques, mais aussi les syndicats, les organisations des droits humains, la diaspora etc, pour que tous ensemble nous dessinons, redessinons le Tchad nouveau que nous voulons tous. », a-t-il insisté

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci