ActualitésBeninSociété

Trafic de cocaïne: le Bénin fait arrêter un ressortissant français au Maroc

Un ressortissant français a été arrêté mardi 12 octobre, à l’aéroport international Mohammed V au Maroc. Il était sous le coup d’un mandat d’arrêt international lancé par les autorités béninoises, dans l’affaire 145kg de cocaïnes.

 

Cité dans cette affaire de trafic de cocaïnes au Bénin, l’expatrié français dont le passeport a été saisi dans un premier temps, puis restitué par la suite est finalement arrêté. C’est en effet, ce qu’ont rapporté les médias locaux qui ont précisé que ce dernier était sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Selon BWTV, ce sont les éléments de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) du Maroc qui ont mené l’opération.

LIRE AUSSI: Bénin – Trafic de drogue: Alassane Seïdou point du doigt la position géostratégique du pays

Plusieurs personnes déjà interpelées au Bénin

Les faits remontent à juin 2021 où les autorités béninoises ont fait la découverte de 150 plaquettes de cocaïnes dans l’un des conteneurs de sucre achetés par Séraphin Yéto, patron de la société Sonimex. Selon les premières informations rendues publiques, ces conteneurs en provenance du Brésil appartiendraient à un expatrié français. C’est lui qui les aurait vendu au patron de Sonimex qui a aussitôt été interpellé et présenté au Procureur spécial de la Criet.

A noter que Séraphin Yéto et ses co-accusés sont poursuivis pour trafic de drogue et corruption et séjournent en prison en attendant d’être jugés. Leur dossier pour rappel, a été renvoyé en instruction à l’issue de la dernière audience.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci