ActualitésActus mondeMonde

France: Damien Tarel, le gifleur de Macron fait appel de sa condamnation

En France, Damien Tarel l’individu qui a infligé une gifle au Président Emmanuel Macron a fait appel à sa condamnation à 18 mois de prison, dont 4 mois ferme et 14 mois avec sursis.

 

Nouvel élément dans la procédure judiciaire dans l’agression du Chef de l’Etat français Emmanuel Macron. En effet, accusé pour « violences sans incapacité sur personne dépositaire de l’autorité publique »Damien Tarel, l’agresseur du président a fait appel à sa condamnation prononcée jeudi 10 juin dernier par le Procureur de la République Alex Perrin. Selon RFI, il consenti à la peine de 18 mois de prison dont 4 mois ferme et 14 mois avec sursis pendant deux ans. Par contre, Damien Tarel rejette trois interdictions qui lui ont été imposées en tant que citoyen français.

LIRE AUSSI: France: Damien T., le gifleur de Macron condamné à 4 mois de prison ferme

Il s’agit entre autres, de l’interdiction définitive d’exercer des fonctions publiques, l’interdiction de détenir une arme pendant cinq ans et l’interdiction des droits civiques civils et familiaux pour trois ans. La Cour d’appel va-t-elle lui concéder à nouveau ses droits surtout que la juridiction d’appel de la Drôme a fait un appel incident sur les mêmes éléments. ? Difficile de le dire pour l’instant, mais apprend-on qu’il sera jugé à nouveau dans les semaine qui suivent à Grenoble.

LIRE AUSSI: France: le cri lancé par l’individu qui a giflé Emmanuel Macron (vidéo)

Rappelons que le président Emmanuel Macron a été giflé en public mardi 08 juin alors qu’il était dans la Drôme  pour sa tournée «Tour de France des territoires ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
English English Français Français

Adblock détecté

Veuillez désactiver votre bloqueur de publicités pour continuer à lire l'article. Nous utilisons les publicités pour avoir quelques revenus et continuer à vous servir la meilleure de l'information. Merci